Biotope entre au capital de Nat’H pour accélérer le développement de gîtes et nichoirs pour la faune « made in France »

21/02/2023

1/3 des espèces d’oiseaux menacés de disparition en France

S’il existe de très nombreuses études scientifiques sur les populations d’oiseaux, celles-ci s’accordent sur un enseignement général : leur nombre ne cesse de décroître à grande vitesse. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 32 % des oiseaux nicheurs de France sont aujourd’hui menacés de disparition. Une étude menée à l’échelle européenne chiffre même à 600 millions le nombre d’oiseaux disparus sur le Vieux Continent depuis les années 1980. Cette disparition, causée essentiellement par l’activité humaine (destruction des habitats naturels, utilisation de pesticides…), entraine automatiquement celle de nombreux services écosystémiques rendus par les oiseaux, tels que la régulation des insectes ravageurs ou encore la dispersion de graines.

 

atlantic city sports betting

« Un tiers des espèces d’oiseaux nicheurs sont menacés en France, notamment en raison de la destruction de leurs habitats naturels. Ce constat permet de comprendre l’urgence et la nécessité des besoins auxquels répond Nat’H. Parce que chaque espèce a des besoins spécifiques que nous observons sur le terrain, nous travaillerons avec Nath’H depuis la conception des nichoirs jusqu’à leur commercialisation. En tant que professionnels de la protection de la biodiversité, nous avons pu constater les difficultés pour se fournir en nichoirs de haute qualité, essentiellement fabriqués à l’étranger. L’ambition est de donner à Nat’H les moyens d’industrialiser sa production depuis la France pour répondre aux besoins grandissants du marché » explique Frédéric Melki, Président de Biotope.

 

atlantic city sports betting

Olivier Winock, dirigeant de Nat’H, détaille : « Si l’étalement urbain reste la principale cause de la destruction des habitats naturels des oiseaux, l’isolation des logements dans le cadre de notre politique de rénovation énergétique ou encore la construction massive de logements sans cavité ont également des impacts importants sur ces espèces. En tant qu’ancien professionnel du BTP et passionné d’ornithologie, c’est en partant de ce constat que j’ai réalisé mes premiers nichoirs bénévolement avec l’ambition de réconcilier ces enjeux majeurs de notre société au lieu de les opposer. Les besoins sont aujourd’hui immenses, et nous sommes très heureux de ce rapprochement avec Biotope qui va nous donner les moyens techniques, humains et financiers pour doubler dès 2023 notre production et de viser le million d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025 ».

Des dizaines de nichoirs différents adaptés à chaque espèce

atlantic city sports betting

Mésanges, hirondelles, moineaux, chouettes, chauves-souris ou encore martinets… chaque espèce a des besoins et des comportements différents dont Nat’H a tenu compte pour développer des nichoirs comprenant 1, 2 ou 3 chambres. L’entreprise a également développé des nichoirs pour lézards, des gîtes pour hérissons et travaille actuellement sur la construction de tours de 5 mètres de hauteur spécifiquement pour les hirondelles.

Contrairement aux idées reçues, une fois mis en place, les nichoirs nécessitent peu d’entretien, en moyenne une fois tous les deux à trois ans. Si certaines espèces telles que les hirondelles sont plus salissantes que d’autres, Nat’H développe des planches à fientes esthétiques que l’on place sous les nids à 40 cm.

Fabriqués en béton de bois avec 66% de matière recyclée, les nichoirs sont naturellement thermos isolants, avec une durée de vie de 30 ans. Les mesures réalisées par Nat’H démontrent un taux d’utilisation par les oiseaux de 90%.

A lire également
Toutes les actualités